Evaluation cosmétique

Evaluation cosmétique

L'évaluation cosmétique d'un produit est une phase importante du développement d'un produit. Un produit cosmétique mis sur le marché doit être sûr pour la santé humaine lorsqu’il est utilisé dans des conditions d’utilisation normales ou raisonnablement prévisibles (article 3 du Règlement cosmétique (CE) N°1223/2009). Le produit est donc évalué par différents tests en laboratoires pour prouver son innocuité.
La personne responsable de la mise sur le marché doit également apporter la preuve des allégations du produit (Règlement (UE) n° 655/2013 et l’article 20 du Règlement cosmétique (CE) N°1223/2009) par des tests in vitro ou sur un panel de volontaires.

Grâce à ses partenaires, Inspirations Cosmétiques vous fournit un service d'accompagnement pour l'évaluation de la sécurité de vos produits cosmétiques et des tests liés à cette évaluation.

photo d'un microscope

Les tests de stabilité et conservation

Ces tests permettent d'évaluer la bonne tenue et la bonne protection dans le temps du produits cosmétique.

Le test de stabilité

Les études de stabilité consistent à soumettre le produit à un vieillissement accéléré et d’estimer son intégrité durant le stockage ou à l'issue d'un transport (camion, avion, bateau). Le produit sera placé dans une étuve à une température spécifique durant plusieurs mois. Durant cette période, des prélèvements seront effectués afin de contrôler la qualité du produit dans son emballage final.

Le challenge test

Ce test permet d’évaluer la performance du système conservateur avant la mise sur le marché du produit fini. Il consiste à inoculer une concentration connue de germes spécifiques dans le produit. Un critère est déterminé en fonction de la vitesse de décroissance de la population sur une période de 28 jours.

Dans certains cas (pH extrêmes, pourcentage important d’alcool éthylique etc.), le challenge test n’est pas nécessaire ou pertinent pour évaluer la résistance du produit à une contamination. Des tests physico-chimiques permettent de justifier le faible risque de contamination du produit fini.

Les tests d'innocuité

Ces tests permettent de déterminer si le produit cosmétique n'engendrera pas d'effets indésirables lors de son application.

Le test de tolérance oculaire

Si le produit est destiné à être appliqué sur le contour de l’œil ou si son utilisation raisonnablement prévisible induit un contact possible avec la zone oculaire (nettoyant visage, shampoing etc.) il est nécessaire de prouver l’absence de risque pour les yeux du consommateur par un test d’irritation oculaire, le plus répandu étant le test Het-Cam

Ces tests in-vitro peuvent donner de précieux indices sur l’innocuité du produit fini avant d’envisager des tests d’irritation cutanée sur panel humain appelé patch test.

Le test de tolérance cutanée ou patch test

Il s’agit d’un test de tolérance cutanée ex vivo sur la peau humaine du dos qui consiste à appliquer un produit sous pansement occlusif ou semi-occlusif. Le patch est appliqué durant 24 à 48 heures. Au retrait du pansement, les réactions éventuelles sont observées et notées.

Pour obtenir plus d’information concernant la tolérance du produit, il est possible de pousser les investigations en réalisant d’autres tests (tests de phototoxicité, test
d’usage, open test par application répétée ou ROAT, test de sensibilisation ou HRIPT, etc.).

Les tests d'efficacité du produit

Les tests prouvant les allégations du produit peuvent être réalisés sur un panel volontaire ou bien par des tests in vitro pour une allégationen particulier (nourrissant, éclat, renouvellement cellulaire, antirides, raffermissant, amincissant, etc.).

Ces tests peuvent se présenter sous deux formes :

Les tests d'auto-évaluation

Le produit est donné à un panel sélectionné qui utilise le produit à une fréquence déterminée par le client. A la fin de la période d'essai, un questionnaire est donné au panel faisant ressortir un résultat subjectif (95% de clients satisfaits par exemple).

Les tests cliniques ou instrumentaux

Le produit est donné au laboratoire qui l'applique aux sujets à une fréquence déterminée. Les résultats sont issus de mesures instrumentales dans le but d'obtenir une moyenne sur l'ensemble du panel (2,6 cm de tour de talle en moins, profondeur de rides diminuée de 50%, etc.).

Résultats

Dès que la preuve de l'innocuité et des allégations est apportée, le dossier cosmétique peut être finalisé et le produit est prêt pour son enregistrement et la notification CPNP (portail européen de notification des produits cosmétiques) avant sa mise sur le marché.